Façonnons l'avenir de la santé animale
France

Identification

IDE1.jpg

 
 
L'identification électronique, pourquoi ?
 
Identifier un animal de compagnie est une obligation réglementaire. Cette règle s’est progressivement étendue à tous les carnivores domestiques (chien, chat furet). Le transpondeur électronique est maintenant indispensable pour tout animal qui circule au sein de l’Union Européenne.
 

 

 

 

D'après la loi du 6 janvier 1999 et du 17 mai 2011, l'identification des chiens et des chats est obligatoire pour :

  • toute cession (don ou vente)
  • tous les chiens âgés de plus 4 mois, nés après janvier 1999
  • tous les chats âgés de plus de 7 mois, nés après le 01 janvier 2012
 
Même si le tatouage à l’encre reste accepté en France, ce mode d’identification ne cesse de régresser car il présente plusieurs inconvénients : il nécessite une anesthésie générale de l’animal, la lisibilité des caractères s’estompe au fil du temps et les falsifications sont possibles. L'identification électronique est fiable puisque valable toute la vie de l'animal et l'information est inaltérable et infalsifiable.
 
Pour toute identification après le 03 juillet 2011, seul le transpondeur electronique est reconnu hors de France.
 
Quelques chiffres clés
 

Le nombre d'animaux de compagnie identifiés annuellement continue à augmenter :

2009 : 792 484
2010 : 820 879 (+3% en un an)
2011: 924 495 (+ 12 % en un an)

 
 
Mise en place rapide au cours d’une consultation
 
L’implantation d’un transpondeur est un acte vétérinaire. Après avoir vérifié que l’animal n’est pas déjà porteur d’une puce, le transpondeur est implanté sous la peau grâce à un injecteur spécial, à la base du cou (la gouttière jugulaire gauche) chez les chiens et les chats. 
 
Après la pose, la lisibilité du transpondeur est vérifiée grâce à un lecteur scanner qui décode le message émis en réponse par le transpondeur.
 
Le code d’identification électronique contient 15 chiffres :
 
- 3 chiffres pour le code du pays (250 pour la France)
- 2 chiffres pour l’espèce (22 correspond aux NAC, 25 aux équidés et 26 aux carnivores domestiques)
- 2 chiffres pour le code du fabricant (ex : 96 pour Virbac)
- 8 chiffres pour le n° d’identification spécifique à l'animal
 
L'identification permet de connaître en consultant un fichier un certain nombre de renseignements le concernant : nom du propriétaire, adresse, numéro de téléphone, date de naissance de l'animal, race, couleur de la robe, sexe et statut reproducteur au moment de l'identification électronique.
 
 

VRAI ou FAUX ?

“Un voisin m’a donné un chiot de sa chienne : pas besoin de l’identifier”
Faux : tout chien/chat/furet faisant l’objet d’un transfert de propriété, même à titre gratuit, doit être identifié avant la cession. C’est la personne qui donne l’animal qui doit s’en charger. La Loi du 20 juin 2008 interdit la cession d’un chien ou d’un chat sans un certificat vétérinaire qui indique le numéro d’identification de l’animal.
 
“L’identification, ça concerne surtout les chiens… ”
Faux : les chats de plus de 7 mois nés après le 01 janvier 2012 doivent maintenant être identifiés par tatouage ou par puce électronique.
 
 
Comment retrouver mon animal ? Comment mettre à jour mes coordonnées sur ma puce ?
 
Pour toute démarche concernant l'identification de votre chien, votre chat ou de votre furet, vous pouvez contacter l’ICAD qui est l’organisme de l’Identification des Carnivores Domestiques https://www.i-cad.fr

 

Partager sur Facebook Partager sur Google Imprimer la page