Façonnons l'avenir de la santé animale
France

Reproduction

furet6_Patrick_Bourguignon.jpg

 

D'après le Dr Christophe Bulliot

Le furet pèse généralement de 500 g à 2 kg, les mâles étant plus corpulents que les femelles. Le poids du furet peut augmenter considérablement durant l’hiver et de façon physiologique. Sa longévité moyenne est de 6 à 8 ans. On peut le considérer comme senior à partir de l’âge de 4-5 ans. La reconnaissance des sexes est facile car le mâle possède un os pénien et son orifice urinaire est ventral comme chez le chien.

 
Quelques chiffres clés 
 
La puberté apparait vers l’âge de 8 à 12 mois pour le mâle et 7 à 10 mois chez la femelle. Chez cette dernière, les chaleurs, appelées œstrus, sont caractérisées par un important œdème vulvaire. La furette a pour particularité de présenter une ovulation provoquée par l’accouplement. En l’absence de mâle, elle peut rester en chaleur pendant plusieurs mois. La production continue d’hormones sexuelles peut conduire à une grave maladie appelée hyperœstrogénisme se traduisant par une anémie due à une destruction progressive des cellules de la moelle osseuse. La stérilisation chirurgicale ou médicale des furettes non reproductrices est donc une nécessité médicale.
 

Puberté du mâle

8-12 mois

Nombre de portées par an

1-2

Puberté de la femelle

7-10 mois

Nombre de petits par portée

1-18

(moyenne : 8)

Période de reproduction du mâle

Décembre à juillet

Poids des nouveau-nés

  6-12 grammes

Période de reproduction de la femelle

Mars à août

 Nombre de paires de mamelles

4

Durée de la gestation

40-44 jours (moyenne : 42)

Durée de lactation

6-8 semaines

 

 

Le furette peut avoir jusqu’à deux portées par an. Il est déconseillé de faire reproduire une furette agressive, âgée de plus de trois ans, trop grosse ou trop maigre.

L’accouplement se situe idéalement une quinzaine de jours après le début des chaleurs. La rencontre doit se faire sur le territoire du mâle. La parade nuptiale est violente dans cette espèce. Le mâle saisit la femelle soumise en la mordant au niveau de la peau du cou et la traîne sur le sol. L’accouplement est long et peut durer plusieurs minutes voire jusqu’à 2 à 3 heures. Les partenaires doivent être ensuite séparés pour éviter que le mâle ne continue à harceler la femelle. La vulve diminue de taille dans les 48-72 heures après la saillie.
 
La durée de gestation est en moyenne de 42 jours avec une variation de 40 à 44 jours. Il est important de noter la date de l’accouplement pour calculer à quelle date doit avoir lieu la mise bas et ainsi détecter tout dépassement anormal du terme. Durant les périodes de gestation et d’allaitement, la furette doit être nourrie avec un aliment plus riche qu’à l’accoutumé. Evitez de la soulever par le ventre et isolez-la de ses congénères quelques jours avant la mise bas pour la placer au calme dans une cage équipée d’une cachette.

furet5_Patrick_Bourguignon.jpg

Les nouveau-nés sont en moyenne au nombre de 6-8 (variation de 1 à 18) et ne pèsent qu’une dizaine de grammes. Ils sont aveugles, quasi dépourvus de poils et les oreilles fermées. Leur croissance est très rapide, leur poids peut atteindre une centaine de grammes à l’âge de 3 semaines. Leurs yeux et leurs oreilles s’ouvrent vers l’âge de 28 jours. Leurs mictions et défécations deviennent autonomes à partir de la cinquième semaine de vie. Ils commencent à consommer des aliments solides dès la troisième semaine et sont sevrés entre 6 et 8 semaines de vie. Nous vous conseillons de les manipuler et de les stimuler dès l’âge de un mois pour les socialiser. Notons que lorsqu’un allaitement artificiel est nécessaire, vous pouvez utiliser du lait artificiel pour chien et chat.
 
 
La stérilisation
 
La stérilisation des furets des deux sexes atténue très fortement leur odeur corporelle ainsi que celle de leur urine et limite l’agressivité entre congénères chez les mâles. Elle peut être chirurgicale ou chimique. Dans le premier cas, elle consiste en une ablation sous anesthésie générale chez la femelle des ovaires et de l’utérus, on parle d’ovariohystérectomie, ou chez le mâle, des testicules.
 
Il est à noter qu’une faible proportion des furets stérilisés chirurgicalement peut développer généralement 3-4 ans après la chirurgie une maladie hormonale appelée maladie surrénalienne ayant également d’autres facteurs favorisants (éclairement allongé en période hivernale, génétique…).
Dans le cas de la stérilisation chimique, un implant dont la durée d’action varie de 1 à 2 an(s) est inséré sous la peau du furet. La fin de son activité est marquée par le retour du rut et des chaleurs. Son effet est donc réversible et son retrait inutile avant une éventuelle réimplantation.
 
La maladie surrénalienne
 
La maladie des glandes surrénales touche les furets stérilisés des 2 sexes vers l’âge de 4 ans.
 
La stérilisation chirurgicale prédispose au développement de cette maladie (et non l’âge à laquelle elle est réalisée). L’exposition du furet à une luminosité et des chaleurs importantes durant toute l’année est un facteur favorisant. Le furet malade peut perdre ses poils et avoir l’apparence de chaleur chez la femelle (vulve œdématiée) ou de rut chez le mâle (forte odeur corporelle, comportement sexuel) en raison d’une production d’hormones sexuelles par les glandes surrénales hypertrophiées ou tumorisées. Le diagnostic repose sur l’échographie et parfois les dosages hormonaux.
 
Votre vétérinaire vous orientera selon le cas vers un traitement chirurgical ou médical. Parlez-en avec votre vétérinaire qui vous conseillera la méthode la plus adaptée pour votre furet.  
Partager sur Google Partager sur Facebook Imprimer la page